8 Mai 2014

 

Il y a un peu plus d'un mois j'ai assisté à un très beau récital de piano, dans un château au bord de la Vienne, dans un cadre bucolique. Un très grand moment musical.

A l'entracte, le maître des lieux a évoqué le décès quelques jours plus tôt de Maïti Girtanner, âgée de 93 ans, survenu à quelques km de là.

Son nom ne m'évoquait rien mais le titre d'un livre paru il y a quelques années lui me disait vaguement quelque chose, sans être bien précis dans ma mémoire : "Même les bourreaux ont une âme".

 

Capture d’écran 2014-05-08 à 21

- Maïti Girtanner, née en Suisse en 1922, promise à un brillant avenir de pianiste, entrée en résistance à 17 ans par hasard. Durant la guerre elle vient avec sa famille habiter une petite commune : Bonnes, située entre Poitiers et Châtellerault, au bord de la Vienne, là justement où passe la ligne de démarcation. Elle aidera beaucoup de personnes à traverser la ligne en prenant des risques considérables. Bien d'autres personnes ont agit ainsi, mais ce qui est incroyable, c'est la suite de cette histoire.

Elle a été arrêtée et envoyée avec d'autres "terroristes" à Hendaye où elle a été séquestrée et torturée sur les ordres d'un jeune médecin nazi, laissée pour morte et sauvée in extremis par la Croix Rouge Suisse. Les sévices qu'elle a endurés ont laissé de tels dégâts qu'elle n'a pu envisager continuer une carrière musicale.

En 1984, soit 40 ans plus tard, elle reçoit un jour un appel téléphonique de ce médecin allemand qui lui dit : "je suis à Paris, je voudrais vous voir". 

L'homme atteint d'un cancer en phase terminale lui rend visite. Il a été tellement été impressionné par Maïti lors de son incarcération, par sa force de caractère, sa foi en dieu inébranlable, le soutien qu'elle apportait à ses compagons de malheur, il a absolument besoin de la revoir, lui qui a si peur de la mort. Une rencontre absolument incroyable !

"Si j'ai accepté après tant d'années de raconter ce que j'ai vécu, ce n'est pas pour recevoir quelque brevet de résistance ou quelque laurier de bravoure. Mais uniquement pour aider ceux qui traversent le tunnel du doute à apercevoir la flamme de l'espérance, pour montrer à ceux qui ont connu l'humiliation que le pardon est possible.

Car c'est cela, et uniquement cela qui est au cœur de mon histoire : le pardon offert à celui qui fut mon bourreau et qui surgit à nouveau quarante ans après".

 

Je viens de lire ce document étonnant qui m'a vraiment bouleversée. 

 

 

 

LABYRINTHE - Kate Moss

Capture d’écran 2014-05-08 à 21

Entre Moyen Âge et 21ème s., ésotérisme, quête du Graal, un bon thriller sur fond Cathare.

Un pavé qui n'a rien à envier au Da Vinci Code.

 

 

 

L'AUTRE RIVE DU BOSPHORE - Theresa RÉVAY

Capture d’écran 2014-05-08 à 21

1918, l'empire ottoman vit ses dernières heures. Istambul est soumise à l'intraitable occupation des alliés anglais, français, italiens et grecs, vainqueurs de la Grande Guerre. Pour les turcs qui se refusent à la désintégration de leur pays, l'heure est à la résistance.

Grande fresque historique et romanesque, un bon moment de lecture que je vous recommande.