5 Août 2013

Beaucoup de lectures ces temps derniers, par goût et aussi par obligation en raison d'une grosse bronchite qui m'a reléguée au fond de mon fauteuil quelque temps...

Ouf... ça va beaucoup mieux maintenant... mais j'ai pris des habitudes...

C'est l'été, farniente oblige... LOL... je continue mes voyages immobile !!!

 

Parmi mes lectures... je me suis régalée avec "Un avion sans elle" de Michel BUSSI", passionnant et tout en rebondissements...

Une fois le "décor" planté, c'est le "sans escale assuré"... impossible d'abandonner le livre !

 

 image

"Lyse-Rose ou Emilie ?
Quelle est l’identité de l’unique rescapé d’un crash d’avion, un bébé de trois mois ? Deux familles, l’une riche, l’autre pas, se déchirent pour que leur soit reconnue la paternité de celle que les médias ont baptisée Libellule.

Dix-huit ans plus tard, Lyse-Rose ou Emilie ? Quelle est l’identité de l’unique rescapé d’un crash d’avion, un bébé de trois mois ? Deux familles, l’une riche, l’autre pas, se déchirent pour que leur soit reconnue la paternité de celle que les médias ont baptisée Libellule.
Dix-huit ans plus tard, un détective privé prétend avoir découvert le fin mot de l’affaire, avant d’être assassiné, laissant derrière lui un cahier contenant tous les détails de son enquête. Du quartier parisien de la Butte-aux-Cailles jusqu’à Dieppe, du Val-de-Marne aux pentes jurassiennes du mont Terrible, le lecteur est entraîné dans une course haletante jusqu’à ce que les masques tombent.
Hasards et coïncidences ne sont-ils que les ricochets du destin ?
Ou bien quelqu’un, depuis le début, manipule-t-il tous les acteurs de ce drame
?"

 

-:- 

 

image 

Avec "Le Paravent de soie rouge", Paul Couturiau signe une superbe épopée romanesque au cœur de la Chine du XVIIIe siècle. 1793. L'Angleterre cherche à s'ouvrir les portes de la Chine, l'empire le plus fermé du monde. Le roi George III envoie une ambassade solennelle au Fils du Ciel en vue d'obtenir de lui d'importants avantages économiques. Le jeune musicien Thomas Charles Perkins, promis à une brillante carrière mais blessé dans son amour pour la jolie Grace, décide de participer à l'aventure afin de découvrir la musique de ce peuple chinois qui le fascine. Manipulé par ses amis, plongé malgré lui dans une lutte dont il ignore l'ampleur, le jeune homme est recueilli par la troupe du Paravent de soie rouge. Là, il va rencontrer la belle et farouche Zhang... Un voyage magique porté par le souffle d'un écrivain de talent.

Un bon roman d'amour... et d'exotisme sur trame historique. J'ai bien aimé.

 

-:-

 

image 

Que dire de celui là...  "Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire" de Jonas Jonasson", drôle,  complètement déjanté même, avec qui j'ai passé un très bon moment.

"Le jour de ses cent ans, alors que tous les notables de la ville l'attendent pour célébrer l'événement, Allan Karlsson s'échappe par la fenêtre de sa maison de retraite quelques minutes avant le début de la fête organisée en son honneur. Ses plus belles charentaises aux pieds, le vieillard se rend à la gare routière, où il dérobe une valise dans l'espoir qu'elle contienne une paire de chaussures. Mais le bagage recèle un bien plus précieux chargement, et voilà comment Allan se retrouve poursuivi par la police et par une bande de malfrats... Commence alors son incroyable cavale à travers la Suède, mais aussi, pour le lecteur, un étonnant voyage au coeur du XXe siècle, au fil des événements majeurs auxquels le centenaire Allan Karlsson, génie des explosifs, a été mêlé par une succession de hasards souvent indépendants de sa volonté".

 

-:- 

 

image

 

Un petit livre fait de souvenirs, petites histoires heureuses et malheureuses,  un livre émouvant.

"Une femme voyage à travers le désordre des souvenirs : l'enfance dans sa cage d'or à Saïgon, l'arrivée du communisme dans le Sud Vietnam, la fuite dans le ventre d'un bateau au large du golfe de Siam, l'internement dans un camp de réfugiés en Malaisie, les premiers frissons dans le froid du Québec. Récit entre la guerre et la paix, "Ru" dit le vide et le trop-plein, l'égarement et la beauté. De ce tumulte, des incidents tragicomiques, des objets ordinaires émergent comme autant de repères d'un parcours. En évoquant un bracelet en acrylique rempli de diamants, des bols bleus cerclés d'argent ou la puissance d'une odeur d'assouplissant, Kim Thuy restitue le Vietnam d'hier et d'aujourd' hui".

 

-:-

image

 

« Avec Sophie, j’ai tout reçu, et tout perdu. Je me suis cru invincible. Je nous ai crus invincibles. Jamais je n’ai été aussi désarmé qu’aujourd’hui, ni plus serein peut-être. »

François Vallier, jeune pianiste célèbre, découvre un jour que Sophie, qu’il a aimée passionnément puis abandonnée dans des circonstances dramatiques, est internée depuis plusieurs années. Il quitte tout pour la retrouver.

Confronté à un univers inconnu, il va devoir se dépouiller de son personnage, se regarder en face. Dans ce temps suspendu, il va revivre jusqu’au basculement on histoire avec Sophie, artiste fragile et imprévisible.

La musique de nos vies parfois nous échappe . Comment la retrouver ?

 

-:-

 

image

 

L'histoire m'a touchée, cette culture est tellement éloignée de la nôtre et les droits des femmes quasi inexistants, mais ces révélations intimes m'ont un peu dérangées d'autant plus que le livre est écrit par un homme.

"Durant la guerre en Afghanisthan, une jeune femme veille son mari plongé depuis trois semaines dans un coma profond. Elle le maintient en vie grâce à des perfusIons d'eau sucrée-salée. Homme d'armes et de guerre,  violent, marié en son absence à cette femme dont il a eu deux filles. Elle entame alors un long monologue avec son mari, faisant de lui, selon la culture perse, sa syngué sabour, sa pierre de patience, présente pour recueillir les confessions du monde et les absorber jusqu'à son implosion finale. Elle lui dévoile tous ses secrets d'enfance, de jeune fiancée mariée par son père, et d'épouse qui malgré la peur et la violence de son époux a appris à l'aimer. Au fil des heures, elle va retrouver peu à peu la parole bafouée, interdite. Les confessions se succèdent dans un cri de colère et de souffrance revêlant tout ce qui la touche au plus intime  espérant par là même faire sortir l'homme de son coma que rien ne semble perturber. Après une ultime révélation ou peut-être dans un songe, la syngué sabour, comme le prétendait la tradition, éclate."

 

D'autres livres dans ma pile : 1Q84, la trilogie d'Anne B. Radge La Terre des Mensonges, Je te Vois Reine des Quatre parties du Monde d'Alexandra Lapierre... Je crois qu'ils attendront...

 

... J'ai des velléités de tricot, des envies qui me titillent depuis quelque temps. J'ai acheté la laine, reste pluka décrypter les z'explics en anglais !!!!!!!!!!!!! c'est pas gagné !!!!!!!! mais je n'ai pas encore dit mon dernier mot.

 

image

 

... La suite "heureuse"... bientôt I hope !!!!!!!!!!!!!!!

 

Bon été et bonnes vacances.