En route vers le sud.

Nous attrapons juste à temps le bus qui nous emmène vers le sud du pays. Celui-ci est archi bondé, pas mal de visages pâles et d'énormes sacs !!! pas de soute à bagages et les sacs s'entassent comme ils peuvent à l'avant près du chauffeur. Dur dur de tenir debout dans l'allée, la route est sinueuse, le slalom du conducteur ne facilite pas notre équilibre, il faut se cramponner dur pour ne pas s'affaler. La route est longue, le bus s'arrête souvent, on monte, on descend et à la longue on finit par trouver une place pour s'asseoir.

Enfin, voici Tangalle. Nous cherchons un endroit pour nous restaurer, il fait très chaud et notre premier investissement : des parapluies...  oui j'ai bien dit... pour nous protéger du soleil !!!
La guesthouse est trouvée, en bord de plage, joli jardin très fleuri, accueil sympathique, et bonne table, un petit paradis ! mais on ne peut s'y baigner tant l'océan Indien est violent à cet endroit. Ici le tsunami a fait bien des victimes ! toutes les constructions sont au ras de l'eau.

Un regret... n'être pas restées plus longtemps dans cet endroit magique.

Il nous faut repartir, boucler les sacs... et surtout parvenir à les monter dans le tuk tuk... et nous itou !

Et c'est reparti by bus en direction de Mirissa, autre station balnéaire, jolie certes mais beaucoup plus de touristes, une espèce dont nous ne recherchons pas spécialement la compagnie. Une chambre chez l'habitant toute pimpante, une famille adorable, des petits déjeuners somptueux, un bon moment ici aussi.

Waligama